Vivre en tant que femme ou homme d’affaires en République dominicaine

Un résident peut travailler et faire des affaires en République dominicaine, par contre, un non-résident ne peut pas le faire légalement. Être un résident facilite un certain nombre de transactions commerciales en République dominicaine, y compris l’obtention de prêts bancaires et une demande de crédit. Un résident n’a pas à déposer une caution (généralement assez élevé) au tribunal quand il décide de poursuivre dans la République dominicaine ; un non-résident est tenu de le faire. Il peut entrer en République dominicaine sans avoir à acheter une carte de touriste ; un non-résident doit obtenir un visa ou acheter une carte de touriste. En cas de succession, un bénéficiaire non résident doit payer un supplément de 50 % sur les droits de succession, mais ce supplément n’est pas applicable au résident.

Un résident ne paye pas des impôts sur ses articles ménagers, allant des appareils de cuisine jusqu’aux meubles. Selon l’article 13 de la loi 146-00, un résident est expressément exempté de tout droit à l’importation de ses effets personnels et ménagers del » étranger lorsqu’il immigre en République dominicaine et les Dominicains qui reviennent à la maison pour vivre de façon permanente après avoir vécu à l’étranger pendant plus de deux années consécutives. Et la loi 168 accorde un rabais allant jusqu’à 20 % pour un an en votre nom et 60 % pendant cinq ans sur les véhicules qui seront importés avec vos biens ménagers. Un résident n’a pas besoin d’acheter un billet de retour lorsqu’il voyage en République dominicaine.

Par contre, un résident est assujetti à l’impôt sur le revenu total des investissements à l’étranger après la troisième année de résidence dans le pays. Toutefois, cela ne vaut que pour les revenus provenant des investissements financiers, pas aux revenus provenant d’autres sources telles que le travail personnel. Bien sûr, le résident doit payer l’impôt sur les revenus dominicains.

À propos de l'auteur

Par Rindra / Editor

Suivrerindra
le Déc 18, 2016

aucun commentaire

Répondre