Le commerce en République Dominicaine

La République Dominicaine est ouverte économiquement à d’autres pays. Se situant sur une île dans les Caraïbes, elle ne peut se permettre de se fermer du monde.  Elle s’est montrée favorable à l’ouverture des marchés avec la signature de plusieurs accords de libre commerce avec ses partenaires régionaux. Cependant, cela l’a été défavorable pour manque de compétitivité de produits et de main d’œuvre peu qualifiée. Plusieurs traités ont été signés par la République Dominicaine avec les pays d’Amérique centrale, les Etats-Unis ainsi qu’avec l’Union Européenne. Le pays se trouve aussi en négociation  avec le Canada, la Colombie et Taiwan sur le plan bilatéral.

Ouvert à tous ces pays, l’importation et l’exportation constituent un circuit commercial important pour la République Dominicaine. L’Haïti est le deuxième partenaire commerciale du pays après les Etats-Unis (principaux exportateurs de minerai et de textile) qui, en l’année 2009, était une destination principale des exportations dominicaines. L’Union Européenne reste cependant un important client pour la production de cacao dominicain.  Selon des statistiques, les investissements canadiens se trouvent en tête du classement dans le secteur minier. Le pays se trouve avoir de grands intérêts pour la Suisse. Elle a une grande perception de ce pays comme étant un lieu de villégiature, d’éducation et de flux touristique. Des entreprises suisses en relation d’affaire avec la République Dominicaine travaillent avec des importateurs officiels faute de moyen financier d’une chambre de commerce et de tourisme Dominicano-Suisse, quoique les échanges commerciaux entre ces deux pays restent modestes dans un circuit de commerce bilatéral.

À propos de l'auteur

Par webmaster / Administrator

Suivrewebmaster
le Sep 24, 2015

aucun commentaire

Répondre