L’argot au quotidien des dominicains

Que faire si au cours de votre séjour sur l’île, vous serez invité à un événement ou un rendez-vous et au dernier moment, vous décidez de ne pas y aller ? Si lors de votre prochaine réunion, personne ne puisse vous répondre en disant, « me sacastelo tarte ! Ou eresbultero. Vous pouvez expliquer à votre ami que vous “dissed’, que vous avez dépensé tout votre argent durant vos excursions sur l’île en disant, “estoy en olla”, ce qui signifie que vous n’avez plus d’argent. Plus que probable aussi, vous allez faire des rencontres formidables durant votre voyage, mais que faites-vous quand vous ne voulez plus tisser un lien avec une personne ou un groupe ? Vous pouvez dire, “que losoltaste en banda”, que vous cassez les liens pour aller dans votre propre direction.

Rappelez-vous toujours que la clé pour bien comprendre ce que disent les Dominicains est de savoir que l’argot est riche en métaphores avec des jeux de mots et double sens. Bien qu’il n’y ait pas de traductions directes pour certaines phrases, des explications claires pour les dictons et des termes littéraux pour comprendre l’argot, généralement le contexte peut aider.

Mais que dire si vous vouliez établir un contact avec une personne ou un groupe que vous venez de rencontrer ? Tout simplement, au lieu de dire nous allons nous rencontrer ou passer des moments ensemble, vous diriez juste, “vamoshacer un coro !”. Et que feriez-vous, si parmi les nombreuses personnes que vous rencontrez, il y a un ou une avec qui vous aimerez entretenir un lien plus personnel parce qu’il y avait des étincelles entre vous ? Vous pourriez vous faufiler quelque part “para chulear te lo” pour l’inviter à sortir, mais assurez-vous seulement que vous n’êtes pas amoureux ou amoureuse, parce que les Dominicains ne tombent pas amoureux » , Ellos soi afixian « .

À propos de l'auteur

Par Rindra / Editor

Suivrerindra
le Juil 09, 2017

aucun commentaire

Répondre