La religion en République Dominicaine

Les croyances et diverses religions ont déjà été depuis belle lurette présentes dans la République Dominicaine. En parlant du christianisme, les colonisateurs l’ont utilisé comme un instrument pour faire rêver la population, et ce, dans le but d’exploiter les ressources naturelles du pays et faire naître ainsi l’esclavage par la pratique de la violence. Les Dominicains ont hérité en majorité la religion catholique. De par l’histoire, le catholicisme a eu du mal à s’imposer naturellement et fortement dans le cœur des Dominicains. Mais la magie noire et les idolâtries sont également très présentes, mais moins respectables publiquement.

Le christianisme

Malgré la ferveur du Pape Jean-Paul II pour convaincre la population au catholicisme, plus de 95 % des Dominicains ne pratiquent plus les dogmes régis par le catholicisme romain, héritage de la colonisation espagnole. Mais l’église jouit encore d’un pouvoir important, intervenant dans la vie politique, sociale et économique du pays. Elle est conduite par le cardinal Nicolás de Jesus López Rodriguez, primat d’Amérique et archevêque de Saint-Domingue. Mais, actuellement, les églises ont tendance à être vides surtout en milieu urbain.  Les divorces et remariages sont de plus en plus enregistrés, car l’union bénie par Dieu a beaucoup perdu de son caractère sacré.

Les autres croyances

Face à ce mentionné ci-dessous, de nombreuses autres religions sont ainsi représentées dans le pays, dont les évangélistes, les adventistes du Septième Jour, les baptistes et les mormons. Enfin, la pratique de quelques rites vaudou reste encore des pratiques populaires, notamment dans certaines zones reculées du pays.

À propos de l'auteur

Par webmaster / Administrator

Suivrewebmaster
le Sep 27, 2015

aucun commentaire

Répondre