La distribution d’électricité en République dominicaine

En République dominicaine, les infrastructures d’alimentation fonctionnent sous le système du secteur privé et le gouvernement mixtes. Deux entreprises internationales, dont l’Union Fenosa d’Espagne et l’AES des États-Unis ont été chargées de la distribution de l’électricité dans le pays. Des générateurs privés sont responsables d’environ 50 % de l’électricité produite, mais le gouvernement conserve le contrôle de centrales hydroélectriques et les lignes de transmission. Le gouvernement étudie la mise en œuvre des lignes de transmission à fibres optiques.

En juillet 2001, le Congrès a adopté le projet de loi qui a créé le cadre juridique pour le secteur de l’électricité. Ce cadre pour le secteur de l’électricité a été débattu au Congrès pendant huit ans et les parties intéressées se sont battues pour avantages. Le surintendant de l’électricité n’a pas encore adopté la décision qui mettrait en œuvre la loi.

Parallèlement aux investissements menés par le secteur privé, le gouvernement investit dans des projets de production d’énergie, afin d’améliorer les lignes de transmission et d’étendre le service de l’électricité pour 4,664.8 millions de dollars dominicains. L’objectif de l’autorité est de gérer l’électricité dominicaine (CDE) et développer de nouvelles lignes de transmission et des postes, avec l’installation de 163 nouveaux mégawatts dans des projets hydroélectriques. L’État veut également approuver 65 projets d’électrification rurale pour 60 millions dollars dominicains. Il sera également d’installer de nouveaux systèmes d’éclairage public, selon les rapports de la presse. En outre, le gouvernement a signé en juillet 2001, un accord avec la société canadienne, Dessau-Soprin International. La société va construire quatre centrales et des minicentrales hydroélectriques, un investissement de 500 millions $ dominicains.

À propos de l'auteur

Par Rindra / Editor

Suivrerindra
le Sep 03, 2017

aucun commentaire

Répondre